Voir la
plaquette


Faire un don          
à l'orchestre              

En partenariat avec

Suivez-nous sur


HISTORIQUE DE L'ORCHESTRE

Fondé en 1994 à l'initiative de jeunes musiciens souhaitant poursuivre une pratique de haut niveau, l'Orchestre Impromptu est un orchestre symphonique soucieux de réunir des amateurs passionnés au coeur de projets musicaux toujours plus ambitieux, dans une ambiance conviviale. Il compte aujourd'hui près de 90 musiciens d'un niveau de troisième cycle de conservatoire ou équivalent.

L'orchestre répète tous les jeudis soirs ainsi qu'un dimanche par mois. La progression musicale et technique étant assurée, en partielles comme en tutti, par les musiciens professionnels du Balcon. Dans un esprit d'ouverture, l'ensemble accueille sans audition des musiciens de tout horizon.
Chaque trimestre, l'orchestre propose trois représentations dans des salles de concert ou églises de Paris et d'Ile-de-France. Les oeuvres interprétées couvrent un vaste répertoire allant du XVIIIème au XXème siècle.

En marge de ses concerts, l'Impromptu participe à des projets musicaux originaux, contribuant à diffuser son amour pour la musique auprès d'un public varié (participation au FIMU, performance pour le projet TRANS305, tournée en Chine, en Chalosse, à Carcassonne...).
L'association ayant à coeur de rendre accessible à tous les beautés de la musique symphonique, ses concerts sont en libre participation.
Son objectif est de créer de véritables liens pédagogiques avec le public pour rompre avec le caractère impersonnel souvent reproché au monde du classique.
Par ailleurs, l'Orchestre Impromptu s'engage en faveur de nombreuses associations. Il s'est déjà produit au profit des Restos du Coeur, Amnesty International, Solidarités nouvelles pour le logement, la CIMADE, les Solidarités Normaliennes, Lo Camin Del Sol...

Direction musicale : Maxime Pascal

site web professionnel :

Né en 1985, Maxime Pascal grandit à Carcassonne. Il débute ses études musicales par le piano puis le violon. Reçu en 2005 au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, il y reçoit les prix d’harmonie, d’analyse musicale, de polyphonie de la renaissance et d’écriture dans les styles de Bartók et Stockhausen.
Il fonde en 2008 l’ensemble Le Balcon dédié à la création et à l’interprétation de tous les répertoires sur instruments sonorisés. Il donne ainsi à entendre la musique des compositeurs de sa génération tels que Pedro Garcia Velasquez, Juan-Pablo Carreño, Marco Suarez, Arthur Lavandier, Benjamin Attahir, Fernando Fizbein et Michael Lévinas avec lesquels il tisse des liens puissants.
L’Académie des Beaux-arts lui décerne en novembre 2011 à l’Institut de France le Prix de musique de la Fondation Simone et Cino del Duca pour le début de sa carrière. Il reçoit le prestigieux «Young Conductors Award» du Festival de Salzbourg en avril 2014


Direction musicale : Gabriel Philippot


Saxophoniste et pianiste formé au conservatoire de Reims, en parallèle d’une licence de musicologie, Gabriel suit très tôt les classes d’écriture, jusqu’à obtenir un prix SACEM en 2010 ; à Reims, il étudie aussi la direction d’orchestre et y est récompensé d’un prix de perfectionnement.
En 2010, il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique (CNSM) de Paris et y obtient plusieurs prix : harmonie, contrepoint, fugues et formes, écriture XXème, mais aussi l’analyse, la musique pour l'image et l'orchestration. Enfin, il intègre la classe d'initiation à la direction d'orchestre de Georges Pehlivanian qui lui permet de travailler régulièrement avec l'Orchestre des Lauréats des Conservatoires dans des programmes variés.
Gabriel entretient également une intense activité́ de composition, pour diverses formations mais écrit aussi beaucoup pour le théâtre. Ces dernières années, Gabriel a fortement développé son activité de chef d’orchestre : il a pris la direction musicale de plusieurs opéras dans des productions pour l’Opéra de Reims, comme Albert Herring, opéra de chambre de Benjamin Britten ou La Petite marchande d’allumettes de Thomas Nguyen d’après le conte d’Andersen.


Direction musicale : Léo Margue


Formé au conservatoire d’Orléans (piano et saxophone), ses études musicales l’ont amené dans différents conservatoires français, ainsi qu’à l’étranger, à l’Institut für Musik d’Osnabrück en Allemagne, où il a dirigé l’orchestre des étudiants, en partenariat avec le CRR de Lyon. Après avoir pris la direction musicale de l’Orchestre Symphonique des Grandes Ecoles de Lyon, il intègre en 2013 le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans la classe de direction d’orchestre d’Alain Altinoglu et dirige le Brussels Philarmonic, l’Orchestre de la Hongrie du Nord, le Janacek Philarmonic, l’Orchestre des Lauréats du CNSMDP, l’Orchestre de Mulhouse ainsi que l’Ensemble intercontemporain. Attiré par les pratiques collectives et leur aspect pédagogique, il continue à s’investir auprès des orchestres de jeunes : à l’Orchestre Victor Hugo en tant qu’assistant du chef allemand Kiril Stankow (Académie des jeunes, Besançon), et au Lycée Louis-le-Grand de Paris, où il est chef titulaire. La création et le travail auprès des compositeurs a très tôt pris une place importante dans ses activités musicales En 2014, il crée avec le compositeur et trompettiste Timothée Quost l’Ensemble Liken, orchestre atypique et original qui se produit dans des espaces en extérieur avec des pièces spécialement composées pour le lieu. Il souhaite ainsi développer l’aspect vivant et actuel du concert, en proposant au public des situations sonores nouvelles en lien avec les compositeurs de notre époque. Après avoir dirigé en décembre 2015 au Théâtre du Châtelet un spectacle musical réunissant vingt-cinq musiciens et danseurs, en partenariat avec le chorégraphe Jean-Christophe Paré et les musiciens Claude Delangle, Vincent Lê-Quang et Emmanuel Resche, il sera de nouveau avec l’Ensemble Liken en juillet 2016 pour une nouvelle création au Palais Granvelle à Besançon.




Ils ont dirigé l'Orchestre Impromptu

David Joignaux, de 2005 à 2007

Mélisse Brunet, de 2003 à 2005 Site Web

Debora Waldman Santisteban, de 2002 à 2003

Johan Farjot, de 2000 à 2002 Site Web

Jean Deroyer, de 1998 à 2000 Site Web

Thibault Perrine : Site Web